Encouragement à la vie

© Bruno Tauzin

© Bruno Tauzin

Encouragement à la vie

Il soupire en silence
Devant tant d’ignorance
Grand-mère disait « mon enfant
Les temps sont décadents »

Et Louise en pensait autant…

Il cherche des réponses
Dans ce monde qui s’enfonce
Tu ferais mieux de croire en toi
Au lieu de fauter dans la foi

Louise, reste auprès de moi…

Elle s’indigne, évidemment…

On a refermé les frontières
On s’est effrayé comme hier
Si vous saviez ce qu’il se cache
Dans les pas des hommes en chasse

Mon dieu, tout ça pour quoi ?…

Ils prennent de la vitesse
Ils usent de nos faiblesses
Ils voudraient nous mettre à genoux
Ils iront jusqu’au bout

Louise, parle-moi d’amour…

Elle panique, évidemment…

Tu peux implorer la fin
Tu peux tendre la main
Loin, loin, trop loin
Comme ce train qu’on espère en vain

Mon dieu est aussi le tien…

Tant de mépris pour la vie
Quand la mort n’a pas de prix
Mais parfois être libre
C’est le choix d’être soumis

Louise, je n’ai jamais compris…

Elle supplie, évidemment…

(Oly Sancho, novembre 2015)